16/02/2009

1 an et pas encore de dents !

Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire, joyeux anniversaire petit bonhomme, joyeux anniversaire ! Bravo... Déjà un an ou plutôt ouf, nous y voici, l'année la plus longue de notre vie s'achève mieux qu'elle n'a commencé !

Pour son premier premier anniversaire (non, on ne se répète pas, le second aura lieu aux alentours du 14 mai), Clément a eu pas mal d'émotions...

DSCN7777Aujourd'hui, j'avais décidé de faire la grâce mat' ... 8h du mat ça vous va ? Un petit bibi et c'est parti la tournée des grands ducs. Maintenant que j'ai compris la marche avant, la marche arrière, les retournés devant derrière et le ramping quatre pattes, tenez-vous bien je suis prêt à affronter le monde ! Mais étais-je vraiment prêt à la journée qui m'attendais?

DSCN7814Vers 10h, débarquement de Kinou et Papylu mais pas pour longtemps car le reste de la matinée, seule Kinou s'est occupée de moi. Moment privilégié ! A travers la fenêtre, c'est le va et viens des joyeux bûcherons qui découpent, trient, embarquent et tassent les branches des trois haut sapins du jardin qui ont été coupés la veille. Une fois c'est Papylu qui passe avec un drôle d'engin qui fait beaucoup de bruit et des confettis partout, une fois maman qui me fait plein de grimaces qui me font rire et puis papa qui a l'air de s'agiter dans tous les sens. Ça a duré, duré, tant et si bien que j'ai décidé d'aller faire une petite sieste pour m'en remettre.

Vers 13h, toute cette troupe est venue se réchauffer et manger le plat de cannelloni un peu piquant qui m'a chatouillé le nez la veille... Mais il parrait que c'est pas encore pour moi ce genre de nourriture. De toute façon, j'aime bien trop mes panades de légumes.

A peine revenu que les voilà repartis dehors... Mais rapidement les renforts de troupes sont arrivés : Bon-papa et Grand-Oncle Adrien ont débarqué. Ils n'ont pas eu l'air de faire vraiment fort attention à moi car ils étaient rapidement attirés dehors.

Ensuite, c'est Mamydo et parrain Pioupiou qui sont entrés ! Ah... ceux-là je les reconnais. Ils me gardent régulièrement !

Mais, voilà déjà d'autres personnes ?!? Mes arrières Grands-Parents... Ils ne m'avaient plus vus depuis Noël, juste après ma sortie d'hôpital. Quelles différences me disent-ils épatés par tant de progrès ! C'est vrai que j'étais alors quelque peu affaibli par ma bronchiolite. Toute cette troupe vient se réunir autour de moi pour mon goûter d'anniversaire !

Puis ça a été l'heure des cadeaux... Je ne me souvenais plus de ce que cela faisait mais c'est quand même super de recevoir plein de papier et de rubans bouclés avec même un ballon sur l'un d'entre eux... Mes parents quant à eux avait l'air passionnés par les drôles de trucs qui permettait au emballages d'avoir des formes raides ! Un sac de grandes-randonnées DSCN7833ont-ils dit. Vous rigolez ou quoi. Dedans, je ne voyait même plus ce qui se passait autour de moi. Ils m'ont dit que je devais encore un peu grandir et que ce serait bon pour le retour du beau temps et pour les grandes vacances... Par contre, j'ai quand même apprécié les roues du chariot plein de blocs de couleur à mettre en bouche et le t-shirt orange exporté tout droit du Kénya (merci marraine Sophie!) ;-)

Mais je vous le répète rien ne vaut les emballages !

Ensuite tous ensemble, nous nous sommes serrés autour de la table et de trois gâteaux. Comme ils avaient l'air bon. A un moment donné, ils m'en ont même mis un sur la tablette de ma chaise en chantant tous une chanson qui n'est pas sur mon CD de rondes... Ils avaient l'air distrait alors j'ai mis mes doigts dans cette couleur noir. C'était comique mais maman m'a immédiatement nettoyé les doigts. DSCN7842Elle n'avait pas l'air d'avoir envie que je joue avec. C'était pourtant si tentant ! Au milieu, ils avaient placésun truc avec une flamme, une bougie ! Ben croyez moi ou non, ils ont tous soufflé ensemble autour de moi. J'ai pas bien compris ce que je devais faire avec ! Heureusement, après, ma panade était prête rien que pour moi car eux ils ont dû partager leurs gâteaux...

Je vous passe les détails de la suite mais fin de la journée, alorDSCN7858s que je commençais à être vraiment fatigué, j'ai pu revoir après 5 longs mois ½ ma marraine sur l'écran d'ordinateur, en couleur et en direct de Kinshasa ! Qu'elle est belle... Mais pas pour longtemps car le micro par lequel les adultes parlaient était bien trop amusant à essayer d'attraper et à mettre en bouche !

Vous voyez le topo ? Après le départ de tout le monde, j'ai eu mon dernier biberon et je me suis écroulé de sommeil dans mon lit. Comme d'hab, il n'a pas fallu me bercer longtemps ! Pas de cauchemars non plus, que de doux rêves de mes emballages cadeaux ;-)

Alors, une aussi bonne nuit à vous tous...

 

22:02 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

30/01/2009

J'ai testé pour vous : Manger seul.

Clément mange seul Les panades sont mes premiers repas solides mais de plus en plus je veux essayer de manger par moi-même. Mais mes parents ne sont pas toujours d'accord, je me demande bien pourquoi ... et puis je continue à me demander à quoi doit bien servir ce truc vert (que je mets volontier dans ma bouche) qu'ils me tendent sans cesse.

(Vous devez cliquer sur la photo pour l'agrandir)

 

18:21 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/09/2008

07-09 : I’m singing in the rain…

DSCN7382Et bien, quand on voit le temps de ces 3 derniers jours, je regrette la météo de la brocante : temps froid et averses disaient-ils à la tv… Et ils avaient raison !

Cependant, cela était sans compter le moral des troupes… vendeurs et amis/famille de passage, assuraient chacune des couleurs de notre arc-en-ciel.

Dès 4h30, les premiers vendeurs débarquaient dans Géromont. Mais pour nous, le réveil était mis à 7h. Une heure plus tard, nous étions déjà prêt à la vente : vêtements, livres, vaisselle, anciennes voitures, casque sèche-cheveux, ancien tire-lait, pot à tabac, bougies,…

Et puis l’attente du « client » dans le froid… bbbbrrrrhhhh heureusement il y avait le vin chaud spécial Marie (Vin rouge, bâtons de cannelles, étoiles d’anis, zeste de citron et d’orange, gingembre, noix de muscade, clous de girofle…) de quoi ravigoter tout ce petit monde.

Vers midi, alors que le barbecue est lancé notre troupe se voit renforcée par l’arrivée d’autres amis et collègues. Mais la vente continue et la Belgique a une fois encore prouvé sa force à la course relais : Pendant que les uns mangent, les autres vendent et inversement.   

Fin d’après-midi, les averses ont finalement eu le dernier mot et tout notre bric-à-brac a été remisé pour l’année prochaine. DSCN7385

La journée s’est prolongée par une after autour d’une bonne bouteille de rosée et les restes de barbec. Mais qu’il est dure de se quitter après une chouette journée comme cela et pourtant on est dimanche, veille du lundi, retour au boulot !

21:25 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/08/2008

Brocante

brocante géromont

Si vous avez des affaires à vendre (vêtements, jouets, livres, et autres bibelots) et si vous souhaitez partager un bon moment entre amis, venez nous rejoindre à Géromont le 7 septembre. Même si un espace nous est réservé (notre maison), n'oubliez pas de préciser votre présence via mail ou téléphone.

 

Je me permets de vous rappeler que le 31 août, date de la clôture du projet de poster pour Clément, se rapproche à grands pas alors si vous ne l'avez toujours fait, il vous reste quelques jours pour nous envoyer vos photos.

 > francois.gochel@hebp.be

Clément se porte toujours aussi bien et vous attend le 7 septembre.

 

D'avance merci,

12:53 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/08/2008

Journée en salle 50 (et oui, Clément est monté d'un étage)

C'est avec beaucoup d'appréhensions que je me suis rendue à la Citadelle avec Clément pour cette ponction de moelle. Mais mes craintes n'étaient heureusement pas justifiées.

Dès notre arrivée, une infirmière nous accueillit gentiment et nous montra notre chambre. Il était 8h45 et Clément étant à jeun depuis 5h du mat commençait à montrer de petits signes d'impatiente. Le médecin fut donc contacté et dès 9h le bas du dos de Clément fut couvert d'Emla afin de le préparer à la suite. Le médecin pédiatre - immunologue que nous n'avions pas encore rencontré vint nous expliquer la situation (rien de grave, recherche de causes à sa neutropénie, volonté de se fermer des portes de doutes, prévention avant les infections de l'hiver,...). La ponction ne devait durer, une fois Clément « préparé » et endormi, que quelques minutes.

Et de fait, l'infirmière nous conduisit jusqu'à la salle où on prépara Clément (prise de saturation, pose d'un cathéter sur une veine de la tête, prise de sang) et où on l'endormit. La ponction de moëlle en elle-même est assez impressionnante mais ne dure que très peu de temps. Ensuite, notre petit bout fut confortablement installé dans son lit afin de reprendre ses esprits ce qui ne pris qu'une demi-heure / trois-quart d'heures. Mais quand il se réveilla réellement il AVAIT FAIM... 7 heures sans manger, cela faisait beaucoup pour lui. On remonta donc rapidement - sans prendre le lit et sans attendre le brancardier - en salle 50 (hospitalisation de jour) pour sustenter son appétit. Heureusement Mamydo, toujours fidèle au poste (durant son trop court temps de midi) se chargea de nourrir sa fille qui était également sur le point de manger une infirmière... 

On aurait pu croire que l'après-midi allait être plus reposante pour Clément et bien non, c'est sans compter la détermination de nos chers médecins qui, quand ils ont un patient sous la main, en profitent pour faire tous les examens... Clément qui malgré tout ce qui lui était déjà arrivé continuait à garder un bon caractère entre ses repas et ses siestes ne s'attendait pas à la suite. La radio des poumons !

Là, ce fut la goutte qui fit déborder le vase. Cris, pleures et hurlements au programme mais heureusement sous le regard compréhensif du gentil radiologue qui connaissait déjà Clément ! Pas évident de tenir sur ne table toute froide un petit bonhomme de 4,4 kg qui se débat comme un beau diable.

De retour à notre chambre, notre petit loup se rendormi rapidement après avoir bu goulûment la deuxième moitié de son biberon.

Mais l'après-midi continuait... Comme tout s'était bien passé, on avait reçu notre bon de sortie mais avant cela, il fallait encore lui enlever son cathéter dont les sparadraps et strips de fixation s'étaient pris dans ses cheveux ! Il y a mieux comme réveil.

Enfin, nous pouvions rentrer à la maison et retrouver François qui revenait d'une journée de travail. Jamais Clément n'est sorti aussi vite de la Citadelle ! Pour Clément, ce retour se conjugua en deux temps : tout d'abord les sourires dès qu'il redécouvrait son parc, son relax, son lit, ... et puis ensuite, trois heures de pleurs et de hurlements probablement pour décompresser de cette journée bien remplie et quand même traumatisante.

Finalement, après beaucoup, beaucoup de patiente, un long bain et un biberon bien chaud, notre petit bonhomme s'endormit jusqu'à ce matin !

Pour nous c'est un grand « ouf, c'est fait » et espérons que l'on ne doivent pas revivre trop souvent ce genre d'expérience.

08:50 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/08/2008

Comme un jour de pluie en plein été …

Suite à notre dernier passage à la Citadelle, les médecins ont observé que notre petit bonhomme n'avait pas assez de globules blancs et qu'il n'arrivait pas à en fabriquer suffisamment. Ce constat est assez ennuyant lorsqu'on sait qu'il ne peut pas être infecté (au moins pendant sa première année). Signalons simplement que s'il venait à tomber malade, son développement pourrait être sérieusement ralentit... lui qui n'est déjà pas en avance. Alors afin de comprendre les raisons de cet neutropénie et de nous préparer au mieux face au moindre risque infectieux, ils ont demandé que notre grenouille subisse une ponction de moelle osseuse ce mercredi matin (sous anesthésie locale). Deplus, vu son parcours et son gabarit, les médecins ont également souhaité le garder en observation pendant une durée de 24h. Même si ce retour à l'hôpital nous fait frémir, car on était si bien à la maison, nous essayons de l'envisager comme une séance de prévention plutôt que de traitement. Espérons que tout se passe vite et bien ... Qu'il retrouve au plus vite sa tranquillité et toute l'affection de sa famille et amis.

 

Bonne journée à tous et à demain.  

01:25 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/08/2008

Comme aux JO

Le fait de regarder les jeux olympiques à la télévision (ben oui on regarde, on ne boycotte pas), nous a fait penser à la similitude qu'il existe entre le pentathlon et le fait d'avoir un petit bout à la maison ... dans les deux cas, c'est sportif ! Si vous ne le saviez pas, sachez que le pentathlon consiste, en une journée, à réaliser cinq épreuves, à savoir : le tir, l'escrime, la natation, l'équitation et la course à pied. Ces cinq épreuves visent à tester l'endurance et la polyvalence athlétique. Vous ne comprenez pas le parallélisme ? Voyez plutôt...

 

Même si notre petit homme nous laisse un peu plus de temps pour nous reposer, vu qu'il passe ses nuits et qu'il fait des siestes pendant la journée, ça reste un véritable marathon centré sur son bien être et sur ses soins. On doit surveiller l'heure pour ses médicaments tout en essayant de le nourrir dès qu'il le demande, sans oublier de le laisser dormir autant que possible ... et ça pendant un journée. Heureusement que nous sommes en période de vacances scolaires, ça ressemble, du coup, plus à une course relais entre ses deux parents. 

 

La seconde épreuve qui me vient à l'esprit pourrait se dérouler dans le cube d'eau ... vu qu'il s'agit de lui donner son bain. Notre discipline se situe à mi-chemin entre l'épreuve de natation synchronisée et celle du plongeon. Car Clément commence de plus en plus à se sentir à l'aise dans sa petite baignoire et nous tente de temps en temps un retourné aussi inattendu qu'énergique. Résultat, au plus il se détend au plus les « maîtres nageur » se crispent dès qu'il entre dans son bain. Pour départager les candidats, les juges comptent le nombre de tasses ingurgitées par notre bonhomme ainsi que les m³ d'eau hors de la baignoire. Maman semble mener d'une coure tête ... 

 

Pour notre troisième épreuve, nous allons vous évoquer la lutte que nous devons parfois mener pour qu'il accepte de boire sans trop se tordre dans tous les sens. Car quand les crampes ou la faim le tenaille, il se met à se tortiller comme un petit asticot. Du coup nous essayons de le relaxer en le prenant sur nos avant bras ou nous essayons de le bercer afin qu'il se relâche et qu'il se met à boire ... Le corps à corps peut parfois durer pendant un long moment mais à la fin il finit toujours par se mettre à table ;-)  Ici encore, maman semble pointer en tête ... mais que fait papa ?

 

Le moment tant redouter par les parents reste probablement celui où ils doivent changer les couches sales. Les odeurs, les textures ne donnent vraiment pas envie de s'éterniser devant de pareils tableaux. Sans oublier qu'il peut à tout moment arriver quelque chose de beaucoup plus frais ... . C'est ici que vient se placer notre quatrième épreuve, celle du tir. Mais ne cherchez pas trop longtemps, la cible c'est vous et le tireur c'est lui ! Sans ressasser un épisode précédant (si vous ne vous en souvenez plus cliquez sur le lien ci-devant), on vous laisse imaginer se dont Clément est capable. Heureusement, seul un petit pipi lors de la pesée du matin vient régulièrement handicaper l'athlète pendant son parcours. Mais aussi non, rien de plus important n'est à signaler pour l'instant. Dans cette catégorie papa semble avoir plus de chance et s'en sort mieux ... (enfin si on peut dire ...).

 

Finalement la dernière épreuve arrive dès que nous souhaitons le mettre au lit ... et que lui ne le souhaite pas vraiment. Ici encore, notre sport se situe entre l'équitation (on le berce en « trottant » dans sa chambre) et la gymnastique rythmique. Certes, nous ne le lançons pas encore dans les airs avant de le rattraper endormi (dommage) mais nous avons nous aussi de nombreuses figures de style que nous devons réaliser pour obtenir le résultat tant attendu. De plus, nous remplaçons les ballons, rubans ou cerceaux des gymnastes par d'autres accessoires que nous devons fréquemment utiliser en même temps (le doudou musical, la tétine, le doudou pour ne citer que les principaux). Avec un temps inégalé, papa semble intouchable à cette épreuve ... maman manque probablement d'entraînement.

 

Au classement final, les deux athlètes se tiennent de près et ne parviendront probablement pas à se départager, à la grande joie de notre petit bonhomme qui adore passer de l'un à l'autre. Puis l'important c'est de participer ...n'est-ce pas Clément ?

clément rigole (Vous devez cliquer sur la photo pour l'agrandir)

01:41 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |