27/06/2008

Vendredi 27 juin

Episode II : les préparatifs

La veille du jour J est enfin arrivée et il n'a pas fallu attendre que 8h sonne au réveil de Marie pour qu'elle se mette en action. Les seaux, brosses, torchons et l'aspirateur étaient de sortie alors que moi j'essayais péniblement d'émerger. 8h30, je contacte le fournisseur d'oxygène pour connaître son planning de la journée et pour savoir si je pouvais me rendre à Bastogne en toute tranquillité. Il m'annonce qu'il viendra déposer les bombonnes dans l'après midi. A peine ai-je raccroché, que je compose le numéro de la salle 40. Je me remets à penser à la perte de poids de jeudi quand l'infirmière décroche. Nous échangeons brièvement et je raccroche tout en me précipitant hors de mon lit. « Il a pris 15 gr et a bien dormi » ai-je aussi tôt crié à la tornade blanche du rez-de-chaussée. La sortie est maintenue et se rapproche encore un petit peu. 9h, Mamido débarque pour porter main forte à sa fille chérie alors que je fais route vers Bastogne.

La journée avance et la maison commence à laisser échapper de plus en plus une odeur de propreté qu'elle n'avait plus connu depuis bien trop longtemps. Il faut dire que quand mère et fille se lancent dans le nettoyage ... c'est aux grandes eaux ! Même le chat a bien cru que sa dernière heure était arrivée. Nettoyage achevé, oxygène réceptionné, ce n'est que vers 17h que nous nous sommes dirigés vers la Citadelle. Le petit homme dormait gentiment et « a été très sage et a très bien bu », d'après les infirmières. Nous avons pris le relais pendant près de 3 heures et nous nous somme occupés de lui tout en pensant que demain nous serions seuls à refaire ces gestes. Plus de gros monitoring, plus d'infirmières surveillant le bon déroulement des opérations, samedi nous serons en tête à tête avec notre grenouille. Je ne sais pas comment nous allons nous y prendre. Saurons-nous faire face à toutes situations ou allons-nous être dépassés par la moindre difficulté ? Je dois avouer que cela ne nous tracasse pas beaucoup car quoi qu'il arrive, nous savons que nos anges-gardiens (ou gardiennes) de la salle 40 resteront toujours disponibles au bout du fil pour nous aider et ça c'est très rassurant.

Il est 23h30 et j'écris les dernières lignes de cette note en sentant l'excitation et l'impatience monter d'un cran. Je sais que je dois me reposer mais je ne cesse de penser que demain nous serons enfin trois.

Bonne nuit à tous,

23:44 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Bonheur Je suis si heureuse pour vous. Ce moment de bonheur tant mérité est enfin arrivé ! Profitez en un Max...!
Petit Clément, tu vas avoir bon ce We, te faire dorloter par tes parents. Des parents exceptionnels et impressionnants, remplis de ressources pour toujours être disponibles un maximum pour toi, même si le chemin a été long, trop long et sinueux!!!
BON WE. On se réjouit pour vous.

Écrit par : ACatherine | 28/06/2008

Profitez en un max, c'est votre week-end
prenez beaucoup de plaisir, n'oubliez pas pitzi il vat être tout chanboulé avec son nouvel ami
on est avec vous en pensées

Écrit par : mamido | 28/06/2008

... une internaute aux aguets ;-) je viens aux nouvelles : tout se passe bien ?
bah, bête question, c'est sûr que tout va bien avec des parents aussi géniaux que vous !
j'ajoute à ce com' plein de pensées et des souhaits magiques pour que ce grand moment soit plein de bonheur

Écrit par : Fran | 28/06/2008

...et que s'effacent en un instant tous les stress, pépins, embûches, soucis... pffffffffff envolés !

Écrit par : Fran | 28/06/2008

Les commentaires sont fermés.