24/05/2008

Vendredi 23 mai

On se croyait au salon du bébé ...

Ce matin, on téléphone à la salle 40 et on nous indique que Clément a été relativement sage pendant la nuit mais qu'il a surtout grossi de 50gr. Vu qu'il n'avait pas pris de poids la veille, nous ne nous inquiétons pas énormément. Il affiche maintenant un poids de 2840 gr et c'est très bien ainsi. Mais il faut dire qu'il commence à boire entièrement ses biberons ! Il a vidé pour la première fois ses 50 ml de lait à 8h et à 11h. Cela nous rempli de joie même s'il continue à en régurgiter une partie un peu plus tard. Bref cette journée s'annonçait encourageante et nous avions hâte de le retrouver.

Une fois les mains nettoyées et passées sous le Stérillium, nous avons découvert un middle care un peu dérangé. Je ne parle pas ici de l'état parfois étonnant ou euphorique de nos chères infirmières (surtout depuis qu'elles visitent notre blog. Clin d'oeil On les salue et les embrasse) mais plutôt du coin de Clément qui ressemblait plus à un étalage de matériel pour bébé qu'à une salle de soins. Il y avait en face du petit lit un relax accompagné d'une ... poussette ! J'avoue que quand je suis rentré, je me suis posé des questions à propos de l'utilité d'un tel objet dans un pareil environnement. Comptaient-elles organiser une balade pour Clément ? Ou devions-nous suivre une nouvelle séance d'information du genre «  les 100 000 trucs et astuces pour placer votre enfant correctement dans ce type d'engin ». Je sais que nous sommes avides de conseils mais bon, je ne m'attends pas à être coaché par l'équipe médicale pour la rubrique « bébé part en promenade ». Quoi qu'elles doivent certainement pouvoir nous raconter 2-3 anecdotes croustillantes sur le sujet. Voyant que je continuais à m'interroger, Marie me dit que quand elles n'arrivent pas à l'endormir, elles le placent dans la poussette et le bercent délicatement. Vous savez, avec les grands, on doit trouver des petits trucs pour les calmer, surenchéri une infirmière. Poursuivant mes réflexions, j'imaginais les infirmières en train de forer des trous au plafond pour fixer une balançoire, monter un toboggan ou construire un bloc de jeu en bois au milieu de la salle 40. Pendant que je divaguais de mon coté, Marie s'est penchée sur le petit lit et pris notre grenouille dans ses bras. Endroit qu'il ne quitta que quelques heures plus tard alors qu'il s'y sentait très bien et tout à fait calme.

On peut donc conclure en disant que notre petit homme se conduit comme une véritable diva une fois que nous quittons la salle 40. Monsieur souhaite être pris dans les bras, déposé dans son relax ou amené pour une courte escapade en poussette. J'espère simplement qu'il laissera ce mauvais caractère aux infirmières sans quoi on risque de bien s'amuser dès qu'il reviendra avec nous à Géromont...

02:20 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.