12/05/2008

Dimanche 11 mai

Ma petite maman,

Quand tu es arrivée près de mon lit, un petit présent t'attendait déjà. Je ne parle pas de moi ou de mes « petits cadeaux » mais bien de ce petit coffret en osier accompagné d'un gentil mot de toute l'équipe médicale. Après l'avoir déballé, tu m'as alors pris dans tes bras et j'ai pu à mon tour te souhaiter une bonne fête ainsi que profiter d'un long moment avec toi. Te rappelles-tu du poème que je t'ai susurré ?

fête des meres 31Depuis que je suis né, tu es toujours restée à mes cotés. Aujourd'hui c'est ta fête et je sais tous les « merci » et « je t'aime » que je dois t'adresser. J'espère que bientôt, ensemble, nous pourrons vite rentrer dans cette maison qu'avec papa vous avez préparée.

Je t'aime ma petite maman chérie.

Durant tout ce temps, je suis resté fort calme et ce n'est pas la visite de bon papa et de mamido qui m'a dérangé. Plus tard, l'infirmière qui s'occupait de moi, a également voulu te faire une surprise en te proposant de me te montrer comment me donner un bain. Sous le regard attentif de papa, tu as accompagné ses gestes et tu as enregistré (je l'espère) les conseils qu'elle te donnait. Car demain vous passez de la théorie à la pratique et vous devez pouvoir agir seuls lors de cette nouvelle expérience. Après cette démonstration, vous m'avez remis au lit et c'est au son de ta voix que j'ai pu rejoindre le monde des rêves. Ce dimanche, mon état était satisfaisant mais je te promets que je vais tout faire pour encore l'améliorer. Alors d'ici là, bonne fête à toi ma petite maman et sache que demain, dès mon réveil je t'attendrai ...

Ton petit garçon,

01:05 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.