15/04/2008

Lundi 14 avril

Bonjour à tous...

Cela fait trop longtemps que je laisse parler mes parents et il me semble qu'il est temps que je donne ma version des choses...

Pour mes progressions, on peut dire qu'elles sont lentes mais il faut admettre que je ne suis pas si mal là ou je suis ! j'ai une kyrielle d'infirmières toutes aussi charmantes les unes que les autres qui répondent au moindre de mes gestes. De plus, je suis nourri (34 ml) et blanchi sans qu'on ne m'adresse le moindre reproche. D'ailleurs, pour le moment, je reçois pas mal de compliments. On m'a même dit que j'étais un « grand » maintenant et que c'est pour cela qu'on n'a plus besoin d'humidifier ma couveuse. 

Coté soins, je dois vous dire que mes parents ne sont pas encore très doués, leur manière de changer mon Pampers en duo tient parfois plus de la torture. Souvent, j'essaie de résister un maximum mais quand y'en a marre, y'en a marre. Et quand j'ai le malheur d'essayer de m'exprimer (à ma façon), et c'est pas facile avec ma bipap, ils me regardent d'un air désemparé sans pour autant remédier à la situation.

Tenez, tout à l'heure par exemple, j'essayais en vain de leur faire comprendre que mhhh... enfin vous voyez..., que plus bas ça baignait quoi... au point que je me suis fâché tout rouge. Même l'infirmière n'avait pas compris, elle me berçait en me tenant plus verticalement pensant que ça allait passer. Evidemment je me suis un peu calmé mais chaque fois qu'elle me reposait sur mon lange, je retrouvais cette sensation de ... bref c'était vraiment pas agréable. Finalement, vu la couleur et l'odeur, ils ont compris et papa m'a changé sous le regard moqueur de mamydo...

Enfin, il y a cette bipap ! Les infirmières ont mis un nouveau modèle, encore plus affreux, qui ressemblerait presque à une trompe d'éléphant dressée. Bon, pour le coté esthétique, c'est pas trop grave car je ne la vois pas, mais pour le coté pratique, je n'arrive plus à glisser ma main sous ma joue avant de m'endormir comme j'aimais le faire avant. Et puis en plus, j'ai le nez un peu blessé à force qu'on me replace cette chose de force et ça fait mal alors je me réveille parfois en gémissant. Je vous passe les petites crampes au ventre, les mains parfois froides des infirmières ou le tube de l'aspirateur pour les sécrétions de mon nez.

Mais il y a aussi l'autre coté de la couveuse, ce monde dont mes parents n'arrêtent pas de me parler. Je suis curieux de voir s'il est aussi bien qu'ils me le prétendent. Alors je progresse pour pouvoir être en forme et pouvoir partir à la découverte de ce nouvel espace. Je me réjouis d'avance de vous rencontrer à Géromont ou ailleurs et enfin goûter aux plaisirs de la vie. Alors à une prochaine et ne les écoutez pas trop s'ils disent que je suis colérique ou gourmant. Enfin, gourmand, peut-être un petit peu ;-)

Clément

01:05 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.