13/04/2008

Samedi 12 avril

Fatigue, digestion et intimité

Ouf ! nous voici enfin samedi, j'ai bien cru que je n'y arriverai jamais tant cette semaine de travail-visite à la Citadelle m'a épuisé. J'espérais donc profiter du week-end pour récupérer en faisant des grasses matinées. Mais c'était sans compter sur le dynamisme matinal de Marie. Elle rentre dans la chambre, ouvre les volets et commence à m'énumérer les différentes tâches à faire pour aujourd'hui : "Il est 9h, tu dois téléphoner à Clément, tondre la pelouse, réparer la machine à laver," etc. Le résultat ne se fait pas attendre ... je m'enfonce un peu plus profondément sous la couette en ronchonnant. Observant la scène, elle décide de prendre (une nouvelle fois) les choses en mains et de téléphoner à la salle 40. Les nouvelles sont bonnes, Clément atteint maintenant un kilo de plus qu'à sa naissance et affiche de bons paramètres. Rassurée, elle redescend prendre son petit déjeuner me laissant dans les bras de morphée.

Il est déjà 16h quand nous arrivons au bord de la couveuse de notre petit bout. Il dort mais semble un peu agité. L'infirmière nous fait part de ses observations et de ses réflexions. " Il a régurgité son lait et ce n'est pas la première fois aussi non, votre petit Clément va bien ". On est un peu surpris car la digestion a toujours été un point fort de notre grenouille mais peut-être que lui aussi est un peu fatigué d'être gavé comme une oie pour rattraper son retard de croissance ou fait-il une réaction au lait enrichi?

Profitant de l'absence momentanée de sa maman, Clément a accepté de se faire cajoler dans les bras de son papa. Mais contrairement à Marie, j'ai dû attendre un long moment qu'il choisisse la meilleure position à adopter avant qu'il s'endorme quelques longues heures sur mes genoux, ne prenant même pas la peine d'ouvrir un œil pour admirer le superbe bronzage de sa marraine ou la barbe de deux jours de Laurent... Enfin, pour remercier sa maman de ce moment d'intimité entre garçons, c'est d'un cadeau des plus encombrant et odorant qu'il la gratifia... Je ne suis pas certain qu'elle nous laisse encore entre hommes si ça s'achève chaque fois de la sorte ;-)  

03:44 Écrit par Marie et Fran dans Notre actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.